Billets d'humeur du mois de février 2019

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)

 

Dimanche 3 février

Il est revenu me voir en songe, à pas feutrés et agiles. Il portait toujours sa cape d'étoiles et son écharpe jaune au vent solaire. Il déchirait toujours la nuit de son rire de cristal... Vous aurez reconnu le Petit Prince. Il m'a dit qu'il ne comprenait toujours rien à ce monde des hommes, sans tempérance ni sagesse. Vu de là-haut, il lui semblait même de plus en plus fou, ce ramassis bigarré de gilets jaunes, de casques bleus, de drapeaux rouges, de samedis destructeurs, de luttes intestines, de violences aveugles. Une larme perlait à son regard enfantin sur ce gâchis. Il semblait absorbé par des pensées moroses et sombres. " Les hommes ne voient donc toujours pas avec le coeur ? Pourquoi laissent-ils grimper la température de la terre et la pollution la recouvrir comme un linceul ? Ne savent-ils pas que la terre est leur héritage, qu'ils sont coincés sur cette minuscule planète et que toute fuite leur sera impossible ? Moi-même, je n'en suis parti qu'au sacrifice de ma vie, grâce à la percussion terrible d'une morsure de serpent... ". Il est lucide, le Petit Prince. L'humanité ne survivra que si nous acceptons de devenir des petits princes exigeants, respectueux des roses, des renards et des volcans et cherchant à tisser des liens, à s'apprivoiser les uns les autres... Toutes choses peuvent être espérées pour l’homme, tant qu’il vit d'amour et de fraternité. Ne pas faire taire l'enfant qui est en soi. Cet enfant-là, plutôt qu'oublier son regard, il faut le cultiver. Perdre l'insouciance ne revient pas à perdre l'émerveillement. La capacité d'émerveillement. Sans quoi les générations qui nous suivent ne vivront que sur une terre désolée, épuisée !

 

Dimanche 10 février

Lors de leur journée de retraite à Soleilmont, les confirmands avaient amené leur bonne-humeur, leurs parents ou grands parents – c'était sympa. - et leur trousse à laquelle était accrochée leur porte-clés avec sept clefs, les sept dons du Saint Esprit. Me revenait ce souvenir d'enfance. Dans mes dernières années d’école primaire, le plumier avait cédé la place à la trousse, qui était alors un grand étui plat, en cuir ou en plastique, qui se dépliait en deux ou trois compartiments. Les premiers élèves qui eurent une trousse étalaient leur bonne fortune sous le nez des autres avec leur ancien plumier et leur montraient complaisamment les accessoires rangés en bonne place et maintenus par un élastique : l’équerre, la règle plate, la règle carrée, le compas, le porte-plume et les diverses sortes de plumes "ballon" nécessaires pour la calligraphie. Pas de bic, ni feutre mais un crayon Conté. La trousse ne permettait plus de ranger nos crayons de couleurs. Nous avions donc à part une boîte métallique de crayons de couleur Caran d’Ache. Notre plaisir était de les avoir toujours bien taillés et rangés par ordre de couleur en un arc-en-ciel lumineux. C’était à peu près les seules notes de couleurs vives dans nos fournitures scolaires. De même que nous avions tous un taille-crayon semblable, simple ou double en métal gris, nous avions la même gomme encre et crayon. Aujourd'hui on a du tipp-ex. La trousse, je l'ai vu, est devenue un vrai fourre-tout sans grand rangement. On y trouve même des bonbons. Pour se donner du cœur à l'ouvrage sans doute !

 

Dimanche 17 février

Décliner le gris car il est de saison. Il y a les gris du ciel, les gris bleus de l’océan, les gris froids des pierres, les gris sans vie des arbres encore nus. Il y a les gris un peu tristes des granits. Il y a le gris souris ou le gris tourterelle. Le gris ardoise ou anthracite. Sans oublier les cheveux gris. Toute une palette, pleine de nuances. Au Moyen-Âge, en Occident, le gris était associé à la sagesse et à la connaissance, puis au fil du temps, à l’ennui, à la dépression et à la tristesse. Aujourd’hui, le gris s’apparente à l’élégance, comme le noir, et est doté de vertus apaisantes et calmantes avec une connotation raffinée. Il est bon de le marier à d'autres couleurs. Par exemple le jaune des mimosas, épatant, éclatant, entêtant. C’est étonnant les mimosas en fleurs. On dirait qu’ils disent la vie là, toujours, encore. Au milieu de tous les gris, leur éclat me sourit. Le mimosa est tout simplement un plaisir pour les yeux. Comparé au soleil, le mimosa symbolise la magnificence, l’élégance, la tendresse et délivre un message d’amitié. Le parfum du mimosa, aux accents de miel et de vanille, est non seulement envoûtant mais il a aussi le pouvoir d’éliminer le stress. Je ne sais pourquoi, le mimosa me parle de tendresse, d'amour. Peut-être à cause de sa chevelure d'un blond éclatant. L'enfant, aux yeux vert émeraude, y voit une crinière d'ange. Une coccinelle vient se poser sur cette chevelure. La petite "bête à bon Dieu", dit-on, porte bonheur, la chance en toute simplicité. Du coup, j'en oublie le temps gris et mes soucis. Au jardin, deux mésanges se faufilent dans le buis. Une pie, en smoking, cherche des miettes d'or. Le rouge-gorge, torse bombé tant le cœur lui bat, mélodie une espèce d'hymne à la joie qui essuie toute morosité !

Unité Pastorale - Célébrations du mois

MessesDominicalesUP-Fevrier-2019

Cliquez sur l'image pour agrandir ce tableau

MessesDominicalesUP-Mars-2019

Prochains évènements

samedi 9 Fév
Repas du « Festy 21 »
mardi 12 Fév
Réunion de l'EAP
samedi 16 Fév
Conseil Pastoral
samedi 16 Fév
Graines et manille
dimanche 17 Fév 10:00 -
Fête de Saint Eleuthère
dimanche 17 Fév 12:00 -
Repas de l'Ecole Libre
dimanche 17 Fév 19:45 - 21:30
Groupe biblique
samedi 23 Fév 18:00 -
Tirage des amis de Lourdes
mardi 26 Fév 19:00 -
Souper « spaghetti »
jeudi 28 Fév
Opération « Pizzas » de l'Ecole Libre

Abonnement à la feuille paroissiale

Entrez votre nom et votre adresse de messagerie afin de recevoir la feuille paroissiale par courriel :

Flash d'informations

RGPD : MODIFICATION DE NOS MENTIONS LEGALES
Le vendredi 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données est entré en vigueur. L'Unité pastorale a mis à jour ses mentions légales en conséquence (voir article 6 des conditions d'utilisations).

UN NOUVEAU NOM POUR CE SITE INTERNET
Créé en 2008 pour la paroisse de Templeuve (nommée depuis lors « clocher »), le site internet www.paroissedetempleuve.be s’est petit à petit ouvert aux autres clochers de la région Tournai-Ouest. Cette « entité » porte depuis quelques temps déjà le nom de « Unité Pastorale Tournai-Ouest ».

Depuis le 28 juillet 2018, www.paroissedetempleuve.be a été remplacé par www.unitepastoraletournaiouest.be.

L’équipe d’Animation Pastorale.

Aller au haut